La poire-melon, alias « pepino » : une note exotique au jardin

La poire-melon, alias « pepino » : une note exotique au jardin

Fruit de la poire-melon (pépino) à maturité

Haut sur pied, gourmand en eau, rétif au gel, la poire-melon (aussi appelé pepino) est, au même titre que la tomate ou la pomme de terre, un héritage lointain de l’agriculture Inca découverte par les conquistadors espagnols dans les vallées andines du XVIème siècle (Amérique du Sud). Mise en terre après les derniers gels printaniers, cette plante vivace développe un gros fruit dont la pulpe juteuse et douce mélange la saveur de la poire à la texture du melon –  d’où son nom composé. Sa forme ovoïde lui donne vaguement l’apparence d’une  noisette hypertrophiée au teint vert-jaune zébré de rayures pourpres plus ou moins accentuées.

Crue, la poire-melon distille un goût légèrement acidulé lié à sa forte teneur en vitamines C. Eventuellement rehaussée de rhum ou de Porto, elle agrémente les salades-dessert et les préparations sucrées-salées. Cuite, elle se déguste comme un légume et accompagne les plats de viandes ou de poissons, ou entre dans la composition de confiture ou de tartes.

Le cycle de croissance du pepino s’étend sur cinq à six mois, entre le semis (janvier février) et la récolte de ses éléments comestibles (fin d’été, début d’automne). Son port buissonnant et ramifié se dresse jusqu’à 1 mètre de haut et s’habille de longues feuilles qui voisinent avec des florescences blanches et violettes, un profil très caractéristique des solanacées (tomate, aubergine). Ces fleurs donnent naissance aux fruits dont le poids, capable de grimper jusqu’à 2 kg, donne bien du fil à retordre aux branches de l’arbuste, un brin trop frêles pour supporter cette «charge » encombrante. Afin de rétablir l’équilibre et éviter que les jeunes « poires » en formation ne pourrissent au contact du sol et ne prêtent le flanc aux gastéropodes, l’installation de tuteurs autour du pied s’impose comme une opération souvent nécessaire.

Deux infos sont à prendre en considération avant de mettre en terre : d’humeur tropicale, le pepino ne supporte pas les températures négatives et apprécie la luminosité et les sols frais.

Semis et plantation

Les graines sont à semer dès février-mars , en terrine de préférence et dans un environnement plutôt chaud (25 C°.) Le repiquage en pleine terre s’effectue à la mi-mai, lorsque les gels ne sont plus à craindre. Dans le potager, le plant doit occuper un emplacement bien exposé au soleil et délimité dans un rayon offrant un espace libre de 60 centimètres à la ronde. Le bouturage reste une bonne solution alternative au semis : dès la fin de l’été au début de l’automne, le jardinier peut procéder au prélèvement d’un rameau sur le pied-mère et le conserver dans l’eau, le temps qu’il fasse ses premières racines. Le plançon est à rempoter ensuite dans un mélange de terre de jardin, de tourbe et de terreau tenu à l’écart du froid.

Arrosage équilibré

La poire-melon ou pepino aime la chaleur mais ne tolère guère la sécheresse.  En cas de déficit pluviométrique, la plante doit être irriguée quasi quotidiennement afin de la maintenir dans un sol frais et souple mais jamais gorgée d’eau pour autant.

Récolte à pleine maturité

Les fruits sont mûrs  environ 150 jours après la plantation (quatre mois environ). Si la mise en terre a été effectuée en mai, il faut donc prévoir une récolte en septembre. La maturité de la poire-melon est révélée par son aspect: on l’a dit, le poids de son fruit peut dépasser le kilo et son diamètre atteindre 25 centimètres (pour 10 centimètres de hauteur). Quant à son épiderme jaune-beige, elle présente, au stade ultime de son développement,  une série de rayures pourpres discontinues.

Bientôt au catalogue ?

Voici en sont les plants, pour l’instant :

Deux sont déja plantés dans le tunnel d’essai, 3 attendent d’être très prochainement repiqués en extérieur.

La culture ne semble pas poser de problème majeur, les plants se portent bien, ils sont attaqués par les pucerons comme les autres poivrons ou aubergines 🙁

Après cette année de test, nous serons en mesure de vous donner plus d’indications ainsi que des recettes de cuisine pour en profiter pleinement !

Ils seront très probablement intégrés au catalogue pour la saison prochaine, affaire à suivre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *