La tour de pommes de terre : une vraie bonne idée ?

La Tour de Pomme de Terre

Après un essai de culture de pommes de terre sous paille, nous avons décidé de faire un nouvel essai avec la tour de « patate », une autre méthode originale de faire pousser ce produit.

Et oui, au Jardin d’ Essai, toutes les idées sont bonnes à tester !

Bien sûr, nous nous sommes inspirés des différentes techniques présentées sur internet. Nous avons ensuite mijoté notre propre potion en versant dans la marmite les idées glanées sur la toile et en ajoutant quelques pincées de secret de jardinier.

Tout d’abord le matériel, très sommaire : il suffit de prendre trois piquets d’acacias, un rouleau de grillage fin (type grillage à poules) et puis c’est tout !

Former un triangle avec les piquets et disposer le grillage autour. Cela forme un cylindre d’une hauteur d’un mètre environ. Bien fixer le grillage au piquet avec du fil de fer et mettre quelques agrafes dans le sol pour stabiliser le bas du grillage.

Petites astuces pour éviter que les mulots viennent grignoter nos futures récoltes, un grillage a été déposé sur la terre au fond de la tour.

Ensuite nous avons tapissé le fond avec de la paille sur quelques centimètres.

Le test sera réalisé sur deux tours avec un support de culture différent :

– de la tourbe :

– du compost maison :

Disposer une couche de tourbe ou compost et y déposer les patates (préalablement germées) et recouvrir de 6 à 8 cm.

Enfin on arrose copieusement les deux tours. Attention à l’arrosage car la tourbe sèche très rapidement. En fonction de la météo, un arrosage régulier sera bienvenu.

Au fur et à mesure de la croissance des plants de pommes de terre, on ajoute du compost ou de la tourbe jusqu’à remplir complètement la tour. Plus de buttage, mais du remplissage ! 🙂

Nous vous donnerons très prochainement des nouvelles du test sur nos deux tours « jumelles » ! Mais voici ce que ça donne à aujourd’hui, fin mai :

On constate déjà un moins bon démarrage des plants dans la tourbe, à voir…

Là où se porte notre interrogation (vous vous rappelez, celle du titre : et oui, on a de la suite dans les idées !), c’est sur la capacité à maintenir la tour humide, ce qui est propice à la production des pommes de terre, et donc sur la productivité finale. Et est-ce que la productivité sera à la hauteur des espérances ? Le débat semble très animé sur la Toile à ce sujet, toute proportion gardée, bien entendu ! 😀

De votre côté, avez-vous déjà essayé cette technique ? Avec quel résultat ? Quelles sont les inconvénients, les avantages ?

4 commentaires Ajoutez le votre

  1. Catherine dit :

    Bonjour Bonne Graine, il y a quelques années, j’ai fait moi aussi un essai, peu concluant je dois dire. Ce que je n’avais pas prévu c’est la masse de terre qu’il faut rajouter au fur et à mesure, cela veut dire qu’il faut malgré tout un grand jardin, avoir de la terre (pas trop lourde) à disposition très proche et manier la pelle pour passer la terre au-dessus du grillage. Cette année là, il avait fait très chaud et il m’a fallu des litres et des litres d’eau pour garder un peu d’humidité. Cette année, j’essaie dans la paille, c’est moins fatiguant! Bonne journée

    1. Bonjour Catherine,

      Merci pour votre commentaire, qui, je dois bien l’avouer, confirme un peu mes craintes.
      Par contre, quels ont été vos résultats en terme de productivité ?

      1. Catherine dit :

        Résultat assez lamentable par rapport à l’investissement (argent, temps et fatigue) Je voulais vous montrer des photos mais elles ne passent pas ici. Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *