Le myrtillier venu des terres du Nord

Venez avec nous à la découverte de ce myrtillier venu des terres du Nord et qui s’appelle Northland, quelle originalité ! Testé depuis deux ans au Jardin d’Essai, il a donné sa pleine mesure en cette année 2019 de canicule, le comble, n’est-ce pas ? On vous raconte.

mytillier Northland en floraison
Plein de promesses !

Le myrtillier Northland nous vient donc des pays froids, en particulièrement de la montagne pour lequel il est particulièrement bien adapté : résistant jusqu’à -25°C, il supporte les frimas même lorsqu’il est en floraison, ce qui est plutôt pratique, surtout que c’est une variété précoce. Autre avantage à destination des montagnards, son bois brun est très souple, ce qui lui permet de résister à la charge de la neige sur ses ramures : plier mais ne pas rompre !

La plante est très vigoureuse et buissonnante, compacte, elle pourra atteindre 1m de circonférence une fois bien implantée, dans un sol acide (pH à obtenir : de 4,5 à 5,5) et se montrera assez résistante aux maladies. De plus, comme la plupart des myrtiliers, le Northland est autofertile et se suffira à lui-même. Mais que cela ne vous empêche pas d’en mettre d’autres d’autres variétés à proximité ! 😀

Une belle qualité culinaire

Comme on vous l’a dit précédemment, cette variété de myrtillier est précoce et c’est peut être cette caractéristique qui a sauvé la saison 2019. On vous explique : le printemps a été plutôt frais jusqu’à début juin pour finir en canicule fin juin, un sacré écart de température ! Comme il se comporte bien face au frais et qu’il est plutôt précoce, il a produit de jolis grains acidulés à souhait au moment du début du chaud, voire du très chaud, quand d’autres variétés plus tardives qui étaient en test ont vu leur production sécher sur le pied, purement et simplement.

mytillier Northland en grains

Alors, peut être était-ce un coup de chance face à des conditions quand même extrêmes et que l’on ne souhaite pas voir se reproduire chaque année ? En attendant, les myrtilles produites par Northland sont de très bonne qualité, fruitées et acidulées bien comme il faut, pour un rendu fort apprécié. Les grains sont bleus, juteux et de belle taille (15mm de diamètre), d’environ 10 grammes. Ils sont portés par une grappe compacte et leur maturité est groupée fin juin-début juillet, ce qui est plutôt pratique pour envisager de les transformer en une seule récolte.

On valide et ils sont désormais à la gamme de La Bonne Graine, en BIO s’il vous plaît.

A vous confiture, sorbet ou autres fameuses tartes à la myrtille !

À lire aussi
Céleri-rave, une boule sur-vitaminée
Fenouils
Le fenouil, un légume anisé
navets
Ave navet !
Choux-raves
Les choux-raves reviennent en force
Haricot beurre Stentor
Faisons la lumière sur le haricot beurre !
Retour

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. begos dit :

    Bonjour, et merci pour ce super blog sur le jardinage et le potager.
    Je suis un lecteur régulier de vos articles depuis plusieurs semaines, et j’apprécie La qualité de vos articles.
    Pour moi j’ai utiliser ce livre lorsque j’ai débuter mon petit potager : http://bit.ly/AstucesPotagerBio
    Je me permet de la poster ici car moi elle m’a bien aider
    Merci et à bientôt sur d’autres articles.

  2. Sebastien dit :

    Bonjour,
    Est-ce que cette variété supporte les situations ombragées, ça serait pour mettre dans le sud de la France, donc climat sec et chaud?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *