L’Andine Cornue toujours à la pointe ?

En cette belle arrière saison, nous nous sommes dit qu’il était temps d’aller récolter et de tester le fruit de notre labeur. Comme nous sommes taquins 😉, essayez de deviner de quel fruit il s’agit… C’est parti pour un petit quiz, plutôt facile !

 1/ Ce fruit a été cultivé tout l’été sous tunnel pour qu’il puisse bénéficier de la chaleur.
 2/ Il est originaire de l’Amérique du Sud et plus précisément du Pérou.
 3/ Sa variété doit son nom à la célèbre chaîne de montagnes qui s’étend du Vénézuela à l’Argentine en passant par la Colombie, le Pérou…

Alors ? Vous avez deviné ?

Bien joué, vous l’aurez compris, notre équipe s’est penchée sur la tomate🍅 mais pas n’importe laquelle, la longue et toute pointue Cornue des Andes.
Cette variété ancienne nous a été ramenée tout droit de la Cordillère des Andes par un collectionneur Français vers les années 50.
Elle a su prendre place au potager par son originalité de forme et, inévitablement, par son goût.

Outre la traditionnelle Andine Cornue Bio, nommée également Cornue des Andes, nous avons voulu mettre en face 3 variétés récentes, hybrides, de type “cornue” : la Bellandine F1, la Cornabel F1 et la dernière encore en test et non commercialisée au nom de code digne d’un James Bond : la “DCC 577 F1”.

Pourquoi 3 variétés hybrides ?

Les chercheurs des grandes maisons semencières ont mis sur le marché différentes variétés d’hybrides afin de copier en goût la traditionnelle Andine Cornue mais en souhaitant éliminer les maladies (comme le « cul noir » qui la caractérise souvent) et en la rendant plus productive.
Nous avons donc voulu les comparer objectivement.  Pour cela, le test gustatif a lieu à l’aveugle, avec un numéro pour simple information. 
Pour rappel, les résultats de ce test comparatif est purement subjectif et correspond à ce que nous avons récolté cette année, été relativement chaud et sec.  Allez c’est parti, les 4 variétés s’affrontent et le match commence !

Coté forme et couleur, ça donne quoi ?

Bellandine F1 Cornabel F1 Andine Cornue Bio DCC 577 F1
 tomate Bellandine F1 tomate Cornabel F1 tomate Andine Cornue BIO tomate DCC 577 F1
Poids moyen80 g135 g110 g120 g
CalibreCalibre non homogèneGros fruitFruit non homogèneBeau fruit homogène
Formeplutôt ronde et trapue,
avec bout pointu
type andine, très pointue
et allongée
longue et pointue,
craquelée
longue, pointue voire crochue
parfaite sur le collet

Comme nous pouvons le voir sur ces photos, toutes les variétés sont parées d’un beau rouge bien vif.
Seule l’Andine Cornue Bio est craquelée au niveau du collet et légèrement coloré de vert. La Cornabel F1 se distingue, quant à elle,  par la grosseur de ses fruits tout comme la DCC 577 F1 qui, de surcroît, a tendance à être crochue.

Passons à la dégustation 😋

Bellandine F1Cornabel F1Andine Cornue BioDCC 577 F1
 tomate Bellandine F1 tomate Cornabel F1 tomate Andine Cornue Bio tomate DCC 577 F1
ChairSemblable à la supersteack.
Peu de pépins.
Présence d’air.
Ressemble à la
coeur de boeuf.
Quelques pépins.
Présence d’air.
Très peu de graines.
Charnue et nervurée.
Très peu de graines.
Très dense et charnue.
Goûtpeu prononcépeu prononcébon goût légèrement acidulé,
reste plus longtemps en bouche.
plus goûteuse que 1 et 2 mais reste assez plat dans l’ensemble.
Sucrepeu sucrépeu sucrépeu sucrépeu sucré
Aciditépeu acidepeu acidepeau aciduléepeu acide
Note GlobaleB- B A- B+

Malgré des fruits bien proportionnés, les variétés Bellandine F1 et Cornabel F1 comparables respectivement à leur aspect intérieur à la supersteack et à la cœur de bœuf, leur qualité gustative reste néanmoins sans grand intérêt.
Elles ont présenté chacune plus de pépins que leurs consœurs et nous avons remarqué la présence d’air dans les alvéoles qui les rend moins dense. Leur goût est peu prononcé peut-être par un manque de sucre. En tête de la dégustation, nous retrouvons ainsi la traditionnelle mais néanmoins super-star, j’ai nommé la belle Andine Cornue. En effet, son parfum légèrement acidulé reste plus longtemps en bouche. 

L’étau se resserre

En résumé, il a fallu départager la Cornue des Andes avec la DCC 577 F1 pour leur goût plus marqué que les deux autres. Pourtant, nous avons été surpris par leur parfum modéré et peu sucré cette année et ce pour les 4 variétés.

Nous noterons que la version hybride a un pied plus vigoureux, des feuilles bien vertes sans trace de mildiou ni d’autres maladies, quand les feuilles de l’Andine cornue sont légèrement tachetées de jaune (mais rien d’anormal pour une fin de saison).
Ses fruits sont bien homogènes en terme de taille et de couleur. Le collet reste rouge et non craquelé contrairement à la Cornue des Andes qui se colore de vert et est légèrement fendillé. C’est bien à cela que l’on peut reconnaître la version hybride de la version traditionnelle !
En fonction du prix de vente qui nous sera indiqué, nous la proposerons peut-être à la gamme, sous son nouveau nom commercial, la Licorna F1, car elle a un intérêt végétatif et gustatif, peut-être plus à destination du professionnel qui souhaite sécuriser sa production.

En conclusion 

Parce qu’il a fallu faire un choix, et toujours à l’aveugle, et que l’on aime ce qui n’est pas parfait, nous avons préféré l’Andine Cornue ❤️. Pour plusieurs raisons : pour son coté charnue, son goût légèrement plus prononcé que les autres et son coté juteux ; ce qui lui vaut quand même un joli A- et toujours une place sur notre catalogue en ligne 😀
C’est une excellente tomate qui se déguste en salade 🥗. Alors n’hésitez pas, vous aussi faites le test, elle ravira vos yeux et vos papilles !

À lire aussi
Oignons rouges, pour en avoir (un peu) la larme à l'œil...
La farandole des haricots rouges
L'Andine Cornue toujours à la pointe ?
Betteraves colorées : anciennes vs hybrides, le match !
Comparatif 2019 - Les rhubarbes
Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *