Les choux-raves reviennent en force

Victime de sa grande consommation durant la guerre, les choux-raves font partie des légumes oubliés qui reprennent petit à petit place sur les étals. Chez La Bonne Graine, où les essais sont de rigueur et où l’on souhaite ne désavantager personne, nous avions déjà 3 choux-raves à la gamme. 

De culture simple et rapide, résistant aux maladies, le chou-rave demande quand même à être arrosé régulièrement car il ne supporte guère la sécheresse. Sous ses allures de soucoupe volante, ce tubercule-tige, particulièrement apprécié au printemps, peut être cultivé toute une saison, en multipliant les variétés. Nous avons ainsi décidé d’étendre la gamme, enfin si les tests s’avèrent concluants !

Alors si l’on comparait 5 variétés blanches et 4 variétés violettes….cela donne 9 choux-raves au total, le compte est bon, enfin presque… La récolte de certaines variétés ont été plus tardives (personne ne nous avait prévenu qu’en plus d’être jardinier, il fallait savoir compter 😅…) En voilà donc que 7 sur la photo, les 2 autres n’étaient pas arrivés à terme au moment de la prise de vue :
recolte

Nous avons décidé de vous les présenter selon leur niveau de précocité, plus facile pour se décider sur les variétés à semer et à étaler dans la saison.

Choux-raves précoces

Azur Star : Son collet bien rond présente une peau violette nervurée assez lisse, feuilles violettes. Sa récolte est homogène et de calibre assez petit (565 g), couleur très attrayante.

Blaro Bio : Cette variété produit une belle pomme ronde et aplatie de couleur violette de taille moyenne (595 g) . Sa feuille est légèrement crénelée et se porte assez haut, rendant l’épluchage moins fastidieux.

Trero : Chou-rave à peau blanche  est rond et plutôt aplati sur la base. Avec un feuillage très fin et un port bas, il est résistant à la montaison. Sa récolte est homogène. Son petit calibre (508 g) sera apprécié pour la dégustation crue avec une rave tendre.

Quick Star F1 : Bien que c’est une variété précoce, que dis-je : ultra-précoce, son poids moyen sur nos essais de 860 grammes nous rappelle bien que cet hybride est une bête de concours. Il est préférable de le récolter plus petit afin d’exclure une chair filandreuse. Ce chou-rave à peau blanche est comme les deux autres plutôt rond avec un port aplati. Son feuillage peu important facilite la récolte et permet une bonne aération entre les plants. Une excellente variété pour qui veut une récolte rapide.

Choux-raves de saison

Nariko : Son collet tout rond de 595 g est surmonté d’une feuillage important, laissant moins passer la lumière. De saison, il permet une récolte étendue et homogène.

Blanc de Vienne : De saison à moyennement tardif, la récolte a été belle et homogène. Sa pomme est plutôt large à chair blanche (649 g).

Choux-raves tardifs

Superschmelz Bio : C’est l’un des plus gros choux-raves, il peut peser jusqu’à 1,5kg ! Pensez ainsi à laisser de la place entre chaque plant car son feuillage est imposant avec de larges feuilles. Parfait pour une récolte d’automne, sa peau est verte claire mais reste tendre malgré sa taille.

Dyna Bio : Automnal, ce chou-rave violet moucheté de vert produit une petite pomme (400 g) qui rend sa chair tendre. Son feuillage est important mais à port haut qui permet de ne pas avoir à trop écarter les plants. Sa couleur est du plus bel effet !

Blaril Bio : Grosses raves rondes à peau violette à récolter en automne voire jusqu’en mars s’il est protégé du gel. Sa feuille est large, légèrement dentelée nervurée de violet.

Pour conclure :

Voilà, maintenant que nous en avons fini avec les présentations, le chou-rave, aussi insolite qu’esthétique dans le potager, est un légume aux nombreux bénéfices. il est non seulement riche en fibres, en vitamines C mais aussi en calcium. Alors ne passez plus à coté, sa récolte étant à la fois simple et rapide, comptez 8 à 10 semaines après les semis afin d’avoir des légumes d’une taille proche de l’orange. Sa chair n’en sera que plus tendre. En plus, nous élargissons notre gamme en y intégrant cette saison 4 nouvelles variétés : le Quick Star F1 (ultra-précoce blanc), le Blaro (précoce violet),  le Blaril (tardif violet) et le Dyna (tardif violet) rejoignant ainsi le géant tardif Superschmelz Bio et le Blanc et Violet de Vienne (de saison).

N’hésitez pas à les tester et à partager vos retours.

 

À lire aussi
Céleri-rave, une boule sur-vitaminée
Fenouils
Le fenouil, un légume anisé
navets
Ave navet !
Choux-raves
Les choux-raves reviennent en force
Haricot beurre Stentor
Faisons la lumière sur le haricot beurre !
Retour

4 commentaires Ajoutez le votre

  1. Chaussepied dit :

    Bonjour serait-il possible d’avoir quelques graines afin de les essayer dans mon potager merci cordialement

    1. Le Jardin d'Essai dit :

      Vous trouverez l’ensemble de nos produits sur le site de La Bonne Graine en cliquant sur le lien suivant : http://www.labonnegraine.com. Cordialement

  2. Chaussepied dit :

    C’est pour savoir si ma terre convient a cette variété et je vous dirais sa réponse quand j’aurai commencé a les testé

  3. marie dit :

    J’ai déjà cultivé blaro que j’ai raté ( sans doute par manque d’arrosage), superschmelz qui effectivement reste tout à fait tendre même trés gros et hâtif blanc de vienne. Ce dernier est une merveille culinaire à mon goût, doux et délicat , mais il faut le cueillir jeune ( un peu plus gros qu’un oeuf) pour qu’il soit parfait. superschmelz a un goût beaucoup moins fin, très légèrement terreux. C’est un légume que je recommande vivement, facile conserver l’hiver, à préparer d’un tât de façons ( rapé cru en salade, en gratin – comme un dauphinois mais choux à la place des pommes de terre_, farcis en les creusant puis les remplissant de leur chair hachée additionnée de carottes, oignons, saucisse fumée et cuit à la vapeur, etc… j’avais imaginé plein de recettes pour eux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *