Une originalité au potager : les légumes asiatiques

Les légumes asiatiques

Laissez-vous tenter par leur culture au jardin potager !

Ce n’est pas parce que ce sont des produits originaux, qui viennent d’Asie et que l’on ne retrouve pas toujours sur nos étals, que ce sont des légumes difficiles à cultiver. En effet, nous avons intégré uniquement à notre gamme, des produits qui poussent sous notre climat et qui vous raviront, soyez-en sûrs !
Allez, c’est parti, on vous les présente 😋 :

1. Le concombre vert long de Chine

Egalement connu sous le nom de « concombre serpent », cette variété produit de nombreux fruits d’une soixantaine de centimètres.
Sa chair blanche et croquante a un goût agréable.

Culture : comme tout concombre, il est sensible au froid, semez-le en mars-avril mais seulement dans un endroit chauffé (serre, intérieur de maison… : 15°C minimum). Pour cela, enfoncez 3 graines par godet et gardez ensuite que le plus beau plant. Sinon, attendez le mois de mai pour un semis en pleine terre, par poquet de 2 à 3 pieds.
Au cours de son développement, palissez les tiges le long d’un support car il s’agit d’une plante grimpante . Paillez le sol afin de conserver l’humidité au pied.
Pour vous en procurer, cliquez-ici.

2. Le mélange de salades asiatiques bio

Vous retrouverez plusieurs variétés de jeunes pousses telles que la Moutarde de Chine Metis, le Mizuna Red Giant, Green in Snow dont la saveur est légèrement piquante. C’est un mélange qui pousse rapidement. Coupez les feuilles à la base et profitez ensuite des repousses.

Culture : Semez à la volée ou en ligne, directement en place, et recouvrez de peu de terre finement émiettée.
6 à 8 semaines après le semis, vous pourrez déguster ce savoureux mélange. Les feuilles peuvent atteindre 20 cm de haut.

Pour vous en procurer, cliquez-ici.

3. Le gingembre

Alors on ne va pas vous mentir, si il y a un produit plus difficile à faire pousser, ce sera celui-là. Il lui faut à la fois de la chaleur et de l’humidité, idéal si vous avez une serre ou une véranda bien exposée.
Son rhizome est principalement utilisé dans la cuisine asiatique, comme épice, mais il est également consommé confit.
Pour les amateurs de sensation forte, son goût est à la fois piquant, poivré voire même un peu citronné. Consommé jeune, sa saveur est plus douce.
C’est une herbacée vivace, qui peut atteindre jusqu’à 90 cm de haut, qui est cultivée pour son rhizome réputé aphrodisiaque. Cette plante a de longues feuilles odorantes, des épis d’or qui laissent ensuite apparaitre de belles fleurs jaunes et rouges.
Sa culture nécessite beaucoup de chaleur et d’humidité.

Pour vous en procurer, cliquez-ici.

 4. Le haricot kilomètre métro

Plante grimpante de la famille des fabacées, elle produit une gousse très longue pouvant atteindre 1m de long ! Ramassez-les plutôt à 30 cm pour la consommation, elles seront plus tendres. Ce haricot est très utilisé dans la cuisine asiatique. A maturité, vous pouvez également consommer les graines en haricots secs.
Culture : il a besoin de beaucoup de chaleur et poussera aisément à plus de 2 mètres. Plantez-le dans une terre à 12°C minimum, donc pas avant début mai. Le haricot est une plante améliorante, c’est-à-dire qu’elle améliore la composition du sol après sa culture en augmentant la teneur en azote. Les engrais riche en azote type « coup de fouet » sont donc superflus.

Cette variété grimpante se sèment en poquet le long d’un support préalablement installé ou le long d’une plantation de maïs, tuteur naturel utilisé en Asie. Il est conseillé de faire tremper les graines dans de l’eau (de pluie de préférence) entre 1 nuit et 24 heures et/ou d’arroser le fond du rayon ou du poquet avant le semis.

Pour vous en procurer, cliquez-ici.

 5. Le kiwaï

Originaire de la Chine, le kiwaï est une liane dioïque, c’est à dire qu’il faut un plant mâle et un plant femelle pour la fructification. Un plant mâle peut polliniser jusqu’à 5 plants femelles. Alors, vous pouvez varier les plants femelles avec le kiwaï à fruits rouges et le kiwaï à fruits verts.
Cette plante produit des petits fruits longs et ovales (2 à 3 cm), à la peau lisse et rouge. A consommer frais sans épluchage.
Culture : Bien que moins vigoureux que le kiwi, il nécessite un palissage robuste car la production peut être très importante à l’âge adulte (plusieurs dizaines de kilos). La plante apprécie un sol fertile, frais, bien drainé. Une exposition ensoleillé est ce qui lui convient le mieux, bien qu’un peu d’ombre puisse convenir.

En février, hors période de gel, coupez toutes les tiges trop vigoureuses (appelées « gourmands ») et conservez les rameaux qui porteront les fruits afin de ne pas se laisser envahir.
La récolte s’effectue de septembre à octobre. Pour vous en procurer, cliquez-ici.

5. Les choux chinois

Deux types prédominent :

les Pe Tsaï
Chou ovale, allongé, avec de larges côtes, il ressemble à une grosse laitue romaine. Très riche en vitamines et oligo-éléments, il est d’excellente saveur, autant cru que cuit. En Chine, il est consommé en soupe, en salade, sauté avec la viande ou en composant de la farce.

Retrouvez le  HILTON,  PE TSAÏ MICHIHILI,  GRANAAT BIOSCARVITA F1

 

les Pak Choï

Ce chou ne pomme pas et forme de grosses côtes blanches avec de larges feuilles, ressemblant à de la poirée. Il a un goût plus marqué que le Pe Tsai mais on l’utilise de la même façon en cuisine, se consommant autant cru que cuit.
Retrouvez le CHOU CHINOIS PAK CHOÏ et CHOU CHINOIS PAKET

Leur culture :  Semez clair, directement en place, de mi-juillet à début septembre. Vous pourriez semer plus tôt mais vous courrez le risque de voir votre chou monter très vite à graines. Veillez à conserver un plant tous les 25 cm environ. Arrosez fréquemment car il craint une trop grande sécheresse. Le paillage est ainsi fortement recommandé.

 6. Les radis asiatiques

De toute forme et couleur, vous disposez d’une véritable palette variétale concernant les radis asiatiques. Ce sont de gros radis d’hiver, proche du radis noir, mais dont la particularité sont d’être croquant et de saveur douce, moins piquant que les petits radis de tous les mois.  A semer à la fin de l’été, vous pourrez en bénéficier tout l’automne jusqu’en décembre.
Alors, n’hésitez pas !

Retrouvez le  Red Meat, le Blue Candle, le Green Meat , le Daikon, le Rose de Chine.


Culture
: on les sème directement sur place, en ligne ou à la volée, on les recouvre d’un centimètre de terreau ou de terre finement émiettée puis on plombe fortement. On éclaircira tous les 12-15 cm. Le radis d’hiver se sème de mi-juin à fin août en pleine terre.

Maintenant que les présentations sont terminées, faites pâlir d’envie vos voisins par un potager original et aux couleurs et saveurs plus qu’attrayantes dans l’assiette.

À lire aussi
poivrier du Sichuan
Le poivrier du Sichuan, sans langue de bois
Piments et poivrons, pas si forts en gueule
Une originalité au potager : les légumes asiatiques
navets
Ave navet !
La résistance des salades face au mildiou - test UnisVersPotager
Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *