Palissage des petits pois, qui partent en vrilles

« Dans petit pois, on entend bien petit. Mais s’il est rikiki, pourquoi faut-il le palisser ? »

Les petits pois, qu’ils soient à rames ou nains, sont volubiles. Leurs tiges ont besoin de s’enrouler et de s’accrocher autour d’un support au risque de voir les plants s’écrouler sur le sol. Et ça, on ne veut pas ! Pourquoi ? Les tiges pourraient se casser ou développer des maladies au contact de la terre et de l’humidité, les gousses pourraient se recouvrir de terre. Et en plus, pour la cueillette… Bon courage si tout est par terre.

Alors, il existe différentes techniques pour les palisser, à chacun de choisir sa solution préférée, que ce soit une question esthétique, de budget ou praticité ou bien même de place. Vous pouvez choisir le duo tuteur/ficelle, le grillage ou panneaux de fer à béton, le filet à ramer ou encore les branchages.

Nous aimons avoir le choix mais chez La Bonne Graine, nous optons souvent pour la technique suivante :

1/ les tuteurs et la ficelle

Niveau budget, cette technique est très économique. Vous pouvez vous procurer des branchages, des cannes de bambou ou acheter des tuteurs. Prévoyez une hauteur de minimum 2 m – 2.20 m, notamment pour les variétés à rames qui peuvent facilement atteindre 2 m de haut.

Concernant la ficelle, utilisez des matières telles que le jute, raphia ou sisal plutôt que de la ficelle en matière plastique. En effet, elles sont plus écologiques, niveau esthétisme, il n’y a pas photo, elles se fondent dans le décor naturel et surtout elles sont biodégradables. Constatez par vous-même avec les photos ci-dessus 🤫. À la fin de la récolte, vous pourrez les déposer sur votre tas de compost en même temps que les tiges, sans avoir besoin de démêler le tout.

En pratique :

De manière générale, prévoyez de faire votre structure avant de semer vos pois. Cela sera bien plus facile à installer et vous évitera ainsi de piétiner ou d’endommager les racines de vos plants.
Plantez vos tuteurs tous les 0,80 à 1 m environ en les enfonçant d’une quinzaine de centimètres dans la terre. Avec la ficelle, vous encerclerez les piquets de façon à maintenir la corde en place et doublez-la de part et d’autre des piquets afin de laisser deux longueurs de corde. Placez-en comme ceci, tous les 20 cm le long de vos tuteurs. Lorsque les pois grandiront, il vous suffira de les coincer entre les deux longueurs de ficelles. Simple, pratique et efficace !

De la même manière, si vous souhaitez créer une structure esthétique, vous pouvez alterner des tiges de bambous en formant des croisillons. Veillez cependant à ajouter de la ficelle pour les maintenir en place. Cela demande un peu plus de temps et de travail ! Allez courage.

2/ le grillage

S’il vous reste des chutes de grillage à clôture, profitez-en !  Sinon, optez pour le grillage noué dit « à moutons », aux ouvertures plus larges et moins onéreux. Il est également moins rigide que le grillage à fine maille donc plus simple à mettre en place.  Bien qu’ayant un coût plus élevé que la ficelle, le grillage est réutilisable durant de nombreuses années. Nous aimons moins le fait d’avoir à l’enrouler et cela prend de la place pour le stocker. De plus, vous devrez vous munir d’une pince coupante pour adapter la longueur du grillage à votre emplacement. Essayer de conserver tous les ans la même longueur de culture au risque d’avoir à recoupé le grillage et de vous retrouver avec un grand nombre de chutes !

Néanmoins, cela reste une solution bien pratique. Quelques piquets en bois ou en fer à planter. Vous insérerez les piquets dans 3 ou 4 mailles du grillage d’un côté puis de l’autre.  Avec cette technique, vous pouvez vous permettre d’espacer les piquets tous les 1.5 m à 2 m car le grillage est bien plus rigide que la ficelle.

3/ le filet à ramer

Le filet à ramer ne prend guère de place dès lors que l’on arrive à le démêler en fin de saison. Si vous êtes de nature patiente, mettez-la à l’épreuve et partagez ensuite avec nous vos impressions 😅. Nous ne préconisons pas forcément cette solution, souvent en plastique, il n’est pas biodégradable. Préférez des anciens filets de pêche qui sont troués afin de leur donner une seconde vie. En revanche, cette solution est assez économique, il s’installe rapidement (quand il est neuf car il n’est pas emmêlé) et résiste bien sous le poids… des petits pois ! Pour l’installer, vous pourrez soit l’agrafer directement sur vos poteaux en bois, soit utiliser des petits liens à base de ficelle. Vous pourrez les nouer facilement autour des piquets.

4/ les branchages

Pour les personnes qui ont beaucoup de branchages à l’automne, lorsque la taille des arbres est achevée, vous pouvez les conserver afin de fabriquer un support à pois. Faites une sorte de hutte en enfonçant les branches dans la terre tous les 20 cm. L’idéal est d’avoir des grosses branches avec tous les petits branchages secondaires, vous n’aurez ainsi pas besoin de rajouter de la ficelle.

Conseils de culture

Enfin, une fois que vous aurez terminé votre palissage, vous pourrez passer au semis de pois. Voici un petit récapitulatif sur la manière de s’y prendre.

  • Semis : On sème en général en ligne, une graine tous les 2-3 cm, recouverte de 1 à 2 cm de terre.
    On peut aussi semer en poquet les variétés naines, 6 à 8 graines, en les espaçant de 30 à 40 cm en tous sens.
  • Soins à apporter : Le pois a besoin d’un sol frais. 3 semaines environ après la levée, buttez vos plants de façon à les enfouir de 10 cm dans le sol. Cela les rendra plus résistants et moins cassants. Vous prendrez soin également de les pailler pour garder la terre humide.
  • Arrosage : l’arrosage est nécessaire, la terre doit rester humide.
  • Durée de culture : Selon leur niveau de précocité, les pois se récoltent entre 3 et 4 mois pour les semis d’automne et comptez 2 mois et demi à 3 mois pour celui de printemps.

 

Vous pourrez déguster vos petits pois juste après récolte mais si vous en faites suffisamment, ils se congèlent très bien. Vous pourrez ainsi vous régaler toute l’année.

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. VALERY dit :

    votre tuto est super bien fait ;j’ai pris un réel plaisir à le lire et je vais m’en inspirer ;
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *