Courgettes coureuses et petits jardins

Au détour de nos essais – été 2021 -, nous avons fait une découverte plutôt surprenante 😍 mais ne dévoilons pas tout trop vite ! Nous souhaitions tester les courgettes dites coureuses, dont le tronc ne cesse de grandir au fil des semaines, de telle sorte qu’il faille les palisser. Idéales pour créer du volume dans le jardin – donc par souci d’esthétisme – ou simplement parce que vous avez un petit jardin avec peu de place et que vous désirez tout de même semer de nombreuses variétés de légumes, les courgettes coureuses peuvent être la solution.

D’ailleurs, revenons sur le terme de « coureuse » : on parle de courgette coureuse car la tige va ramper sur plus d’un mètre de long, que vous allez pouvoir palisser manuellement si vous ne souhaitez pas être envahis. En opposition à celle-ci, vous trouverez la courgette buissonnante ou non coureuse dont le port reste compacte sur 1 m environ. Mais il existe en plus, les courgettes grimpantes, variétés qui sont extrêmement coureuses et qui présentent des vrilles pour s’accrocher par elles-mêmes. Néanmoins, si le support n’est pas adapté, vous devrez tout de même l’aider en l’attachant avec des liens.

Ainsi, nous avons testé la courgette Ola Escaladora bio (sujet principal de notre article aujourd’hui) semée au côté de la Black Forest F1 et la Shooting Star F1. Nous avions bien en tête que cette courgette était rampante ; néanmoins, tel le haricot magique, cette petite graine nous a réservé une bien belle surprise 🥳.

Première étape : le semis

Vous pouvez semer vos graines de courgettes directement en place lorsque la terre est bien réchauffée au mois de mai. Pour cela, enfoncez la graine à la verticale environ 1 à 2 cm dans le sol préalablement ameubli. Dans quel sens ? Facile, la partie pointue vers le haut. Recouvrez et arrosez, le tour est joué !
Pour notre part, nous avons semé en godet à partir de la mi-avril et nous avons entreposé le tout à la chaleur et à la lumière bien à l’abri dans notre serre, au milieu des plants de tomates, d’aubergines, de poireaux et bien d’autres. 4 semaines plus tard, ils étaient prêts à être plantés au jardin.

Deuxième étape : la plantation

La courgette Ola Escaladora bio n’est pas une simple courgette. C’est une cucurbitacée coureuse… très coureuse même ! Ainsi, réservez-lui un emplacement de choix. Nous avons vite trouvé où nous allions l’installer, au pied de notre structure en bambou, ce bel édifice que bien des passants nous envient 😉.
La Black Forest F1 a pris place à côté d’elle et non loin de là, la petite Shooting Star F1 – petite par ses fruits – non par sa taille.

C’est parti pour le test… enfin la course !
Avec son feuillage clair et assez fin, la Ola Escaladora bio devance très nettement les deux autres. Nous lui avions lancé le défi (oui oui on parle aux plantes) d’atteindre l’autre côté de la structure. Quel caractère ! Elle l’a fait

En deux mois, elle atteignait déjà près de 2,5 m quand les deux autres n’en mesuraient qu’un.  À la fin de la saison, la Black Forest F1 et la Shooting Star F1 arpentaient la structure sur près de 1.50 m tandis que la Ola Escaladora mesurait plus de 4 m, 😲 Attention les yeux !

Niveau fruits, ils sont plutôt longilignes, vert foncé tacheté de blanc, avec la présence de quelques graines qui ont tendance à grossir en même temps que le fruit. Le tronc ainsi que le feuillage est assez fin, ce qui rend le palissage bien plus aisé. Niveau productivité, elle était assez moyenne mais bien régulière. Finalement lorsqu’on y réfléchit, nous y voyons un avantage. Lequel ? Une récolte échelonnée qui n’envahie pas notre garage de nombreuses courgettes à ne plus savoir quoi en faire !

La Black Forest F1, quant à elle, a de larges feuilles et un tronc très robuste. Ses fruits en forme de massue sont assez originaux et sont parfaits pour un plat de courgettes farcies. Même en laissant grossir les fruits, les graines restent petites et fines. Ainsi, rien ne se perd et tout se mange !

Concernant la Shooting Star F1, variété assez tardive, vous admirerez ces petits fruits courts et fins, très présentables et recherchés dans la cuisine raffinée, où l’on présente les mini-légumes à l’assiette. Cerise sur le gâteau ou fleur sur la courgette, celle-ci peut même se consommer. De quoi ravir nos chefs cuistots !

Bref, vous l’aurez compris, nous sommes séduits par ces 3 variétés de courgettes coureuses. En plus de prendre moins de place au potager, vous éviterez le problème majeur des courgettes, le développement de l’oïdium. En effet, les feuilles n’étant pas au contact du sol, vous pourrez arroser sans les toucher et si jamais il pleut, le feuillage sèche rapidement au vent… mais vous ne l’éviterez quand même pas en fin de saison.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *